Livres

La passion selon Peter
Le rouge Le rose
Le roman de l'Olympia
Maria Felix
Ciné actualités


 

Pierre Philippe
L’air et la chanson

Roman
 
Pierre Philippe est né en 1931. Il est réalisateur de télévision, scénariste, a écrit des chansons et un premier roman en 1985.
Au printemps 1938, un petit garçon, accompagné de ses parents, assiste, émerveillé, à la matinée d’un music-hall parisien. Vedette : la populaire Marie Dubas ; également au programme, la chanteuse « rouge » Marianne Oswald, Jacques Tati et, pour les présenter au public, Vivianne Lys. En 1998, le petit garçon est devenu un homme sans illusion mais toujours animé par l’amour du spectacle et de la chanson. La nostalgie du music-hall et  son amitié avec le fils de Marie Dubas l’amènent à rencontrer cette Vivianne Lys.
Entre ces deux dates, une chronique en sept actes, sept moments de la vie d’un petit monde détaché de la grande Histoire mais qui demeure soumis à elle. La chronique romanesque de vingt vies croisées dans la pénombre des coulisses et dans les bouleversements du monde ; du destin de Marie Dubas, la juive dont la carrière éclatante est brisée par l’Occupation, à celui de Vivianne Lys, qui accède au vedettariat avant de connaître l’opprobre à la Libération ; de Marianne Oswald, exilée à New York au chanteur Guy Davril ; de cette Belinda que les années 50 portent au pinacle au narrateur-auteur, témoin fasciné de tant d’histoires dans les soubresauts d’un ancien music-hall à l’agonie, tandis qu’émerge le spectacle musical moderne.
Créatures imaginaires et personnages réels : on croise au fil de ces pages le gotha du music-hall français – Damia aussi bien que Sylvie Vartan, « la Grande Eugène », Lys Gauty, Tino Rossi et Mistinguett tout autant que Johnny Hallyday enfant.
 

Découvrez les premières lignes sur http://www.grasset.fr


Revue de presse :

Pierre Philippe raconte la mort du Music-hall; La tribune de Genève, 5 Mai 2003.
Guichets Fermés; Libération, 24 Avril 2003.
Ils connaissent la chanson; Paris Match 15-21 Mai 2003.(+ photo)
Pierre Philippe, le fol amour du Music-Hall; Le Monde - supplément des livres 23 Mai 2003.(+ Photo)
Tisseur de mémoire; Le Figaro 9 Mai 2003. (+ Photo)

Pierre Philippe à également réaliser Le Roman du Music-Hall pour ARTE-TV.



« Pierre Philippe c'est la preuve que les « queerstudies » françaises sont écrites par des ignorants : généralement il est omis par nos spécialistes. Pourtant cet homme - out depuis toujours - aura illustré la cause gay à la télévision, au cinéma, dans la chanson et le roman.
Il est un des premiers en France à inventer un spectacle voué au nu masculin Peau d'homme, il a réalisé un film hommage au "cinéma bis" (une expression de son invention) Midi Minuit où des culturistes sont la proie de vampires improbables. Pour Jean Guidoni - il a été son Pygmalion - Pierre Philippe a écrit des bijoux gays : Midi Minuit (les amours d'un gay avec un arabe dans un cinéma porno), Viril (satire des gays super machos), pour Juliette Monocle et col dur (sur les garçonnes des années 30). Son premier roman, La passion selon Peter était un tombeau à un jeune homme toxicomane qu'il avait aimé. L'air et la chanson s'attache à une autre de ses passions, le music-hall. Le roman, salué par la critique, mêle des vies de chanteuses réelles, Marie Dubas, Marianne Oswald, avec celle d'autres inventées, c'est une fresque des milieux de la chanson, de ses basses et hautes intrigues, des années 30 aux années 60... où se profile une certaine Belinda (rien à voir avec Dalida bien sur).
Pierre Philippe sait tout sur le music-hall, du cabaret, de la revue à grand spectacle...
Alors... raconte. »

Hélène Hazéra.

 



14 Avril 2003
Réalisation & conception © 1996 Eric Castaing.